Construire sa maison de façon écologique : quelques conseils

Construire sa maison de façon écologique : quelques conseils

La question environnementale est un des grands enjeux des années à venir. Tous les secteurs et toutes les activités sont amenés à se remettre en question. Découvrez comment intégrer une démarche écologique dans le projet de construction de votre maison.

Le choix des bons matériaux

Maintenant, la première empreinte écologique qui nous vient à l’esprit lorsqu’on pense à une construction de maison, c’est le choix des matériaux. Les éléments qui constituent la maison ne sont pas toujours de bons élèves respectueux de l’environnement. Heureusement il existe des solutions plus adaptées à notre époque qui se développent.

Le bois

Pourquoi ne pas fabriquer votre maison en bois. Dans certaines régions des Etats-Unis ou du nord de l’Europe, le bois a tellement fait ses preuves qu’il est devenu le matériau majoritaire. En France, il ne coûte pas très cher et est très facile à trouvé grâce à notre importante chaîne d’approvisionnement. Ce matériau connait également d’excellente performances thermiques et acoustique. Il devient très concurrentiel et de nombreux constructeurs s’engagent aujourd’hui dans le créneau.

Le béton à bas carbone

La maison en parpaing et en béton n’a pas dit son dernier mot. Ce matériau plus classique s’adapte également à l’urgence écologique. Des fabricants proposent des nouveaux ciments bas carbones conçus avec des procédés permettant de réduire à son strict minimum l’empreinte du matériau. Cela permet de maintenir une construction avec des méthodes habituelles et donc de solliciter à peu près n’importe quelles entreprises du marché.

Le coût du béton bas carbone se rapproche de plus en plus de son homologue traditionnel et sa fiabilité, solidité et performance et du même acabit.

La consommation énergétique

Outre l’impact des matériaux en eux-mêmes, la maison peut être un gouffre énergétique. C’est donc lors de la construction qu’il faut s’assurer qu’elle n’entraînera pas trop de déperdition de chaleur et de ressources.

L’isolation

Le poste à ne pas négliger c’est l’isolation. L’avantage est qu’il est facile de calculer son amortissement sur la réduction des frais de chauffage en année de vie grâce à des systèmes de calcul très précis. Si vous prévoyez d’investir la maison pendant plusieurs années, il peut être souhaitable d’étendre l’enveloppe de construction car une partie du crédit supplémentaire sera contrebalancée par une facture énergétique plus faible.

La gestion de l’eau

De nombreux constructeurs proposent des solutions pour récupérer les eaux de pluies de façon mieux intégré qu’un simple bac posés sous la goutière. Ces circuits peuvent notamment être reliés aux WC pour alimenter la chasse d’eau dans ces réserves renouvelables. En intégrant ce dispositif à la construction, qui passe par une cuve enterrée, on économise 6 litres d’eaux à chaque fois qu’une chasse d’eau est tirée. Cela représente rapidement d’importantes économies d’eau. Vous trouverez plus de détails sur ce concept ici.

L’emplacement

Enfin, dernier point à ne pas négliger : l’emplacement. La maison conditionne beaucoup le mode de vie que l’on aura lorsqu’on vivra dedans. Si vous choisissez de vous établir à la campagne, isolé de tout, il est probable que vous soyez amené à vous déplacer exclusivement en voiture, ce qui annulera les bonnes performances de la maison.

D’un point de vue écologique, il est recommandé de se situer à pied ou à vélo des lieux de vie afin de réduire l’empreinte carbone de son transport.

Laisser un commentaire

Fermer le menu