L’intégration harmonieuse d’un composteur dans un jardin

L’intégration harmonieuse d’un composteur dans un jardin

Le composteur est un outil bien utile dans un jardin de nouvelle génération. En effet, le compostage des déchets de cuisine ou des déchets du jardin est en passe de redevenir une mode. Mais travailler un compost ne doit pas se faire à la légère et il est important de correctement placer le composteur dans un jardin. Pour l’esthétique et les odeurs d’une part et d’autre part pour bénéficier des apports nutritifs d’une manière intelligente.

A quel endroit mettre son composteur ?

Pour commencer, il faut rappeler l’importance de réserver un espace pour le compostage. Le bac à composter est une sorte de poubelle pour votre jardin, mais une poubelle qui va travailler à long terme pour vous. Il existe diverses méthodes de compostage qui fonctionnent bien dans les jardins potagers. Et tout autant d’options pour positionner le compost parmi les objets de jardin. Il est possible de choisir entre des tas ouverts, des bacs à compost ronds ou carrés ou des gobelets, qui gagnent tous leur place dans le jardin lorsqu’ils sont placés aux bons endroits.

Comment intégrer de façon harmonieuse le compost dans un jardin ?

Afin que le compost soit le moins visible possible, il est recommandé d’opté pour un bac à compost fermé. Il trouvera sa place même à l’intérieur d’une serre de jardin. Le bac fermé devient souvent le tas de compost principal dans un jardin. Il s’agit d’un composteur fixe qui a pour avantage de cacher les déchets à la vue. Ce type de composteur permet aussi de gérer les odeurs puisqu’ils sont équipés d’un couvercle. Pour l’alimenter, il suffit d’ouvrir le bac et d’y déverser les feuilles, branches, déchets alimentaires et autres éléments servant à faire bouillonner le compost. Ces composteurs sont efficaces et esthétiques. Il est possible de les placer un peu n’importe où dans le jardin. Il faut surtout penser pratique et si l’alimentation du compost reste régulière, même en hiver, alors il est préférable de ne pas le placer tout au fond du jardin. Le composteur fermé peut être déplacé une à deux fois par an (au printemps ou à l’automne). C’est l’occasion de choisir un nouvel emplacement pour le composteur, plus facile d’accès depuis la maison et situé à l’intérieur du jardin, soit dans un espace cultivé qui n’a pas été profondément creusé depuis plusieurs années, soit à un endroit où vous envisagez de créer un nouveau lit. Les dix mille créatures qui habitent un bac à compost améliorent le sol en dessous et autour du bac, mais cet avantage du compostage est souvent gaspillé. Alors, il faut y penser lorsque vous cherchez un endroit où placer votre composteur.

Prévoir une organisation dans le jardin

On se prend vite au jeu lorsqu’on travaille le compost. Il n’est pas rare de voir fleurir plusieurs tas de compost dans un jardin potager. Des tas pour le court terme, d’autres pour le long terme. Chaque jour, il peut y avoir trois tas ou plus de plantes et de mauvaises herbes épuisées dans un jardin. Il est alors intéressant d’avoir plusieurs tas. Un gros tas de longue durée de vie, placer à un endroit où il est prévu de commencer une nouvelle plate-bande dans quelques mois. Et d’autres petits tas, permettant d’envisager de planter des futures récoltes de citrouilles ou de courge car elles adorent pousser dans de vieux tas de compost. Chaque printemps, il faut choisir un nouvel endroit pour le tas de compost principal afin de bénéficier de la terre suralimentée pour y faire pousser de nouvelles graines.

Laisser un commentaire

Fermer le menu